Partagez | .
 

 Benjamin Jones | Everything I touch will die

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benjamin J. Jones
avatarProfilMessages : 15
Date d'inscription : 17/03/2018
Les Hostiles
Les Hostiles
MessageSujet: Benjamin Jones | Everything I touch will die    Lun 14 Mai - 23:17
▬ ft. Cole Sprouse

☢ Âge : 23 ans
☢ Origine : Américain
☢ Orientation sexuelle : Bisexuel
☢ Métier : Étudiant à ADNIMA
☢ Groupe : ADNIMA
☢ Pouvoir : Contrôle des électroniques
☢ Nom de mutant : Serpent
CARACTÈRE
Benjamin Jughead Jones est un jeune home à livre fermé. Il est très dur à lire, mais sous cette carapace qu’il s’est formé, il est quelqu’un rempli d’un savoir fou. Étant artiste, il s’évade en jouant de la musique et en chantant. De plus, il est un grand cinéphile, donc passe souvent ses journées à regarder de vieux classiques. Benjamin est un jeune arrogant qui aime avoir le dernier mot, mais à la fois très émotif et impulsif. Se bagarrer ? C’est sa spécialité. Quelqu’un l’insulte, il va simplement rire devant son visage. Quelqu’un insulte une personne à qui il tient ? Il deviendra agressif et dangereux. Il aime tout de même rire, parfois, et surtout raconter des blagues pouvant remonter le moral de qui que ce soit. Il fut souvent décrit comme étant bizarre et ermite, mais c’est seulement son manque de confiance en lui-même et les autres qui fait surface. Il ne sera jamais le premier à adresser la parole à qui que ce soit. Il attend toujours qu’on lui parle. N’ayez pas peur de lui. Il agit peut-être comme étant un dur à cuir, mais sous ses airs de serpent se cache un chiot qui a besoin d’amour et de compréhension.
Benjamin Jughead JonesWhat doesn't kill you makes you somehow weaker

PETITE DESCRIPTION DU POUVOIR
Le pouvoir de Jughead consiste à contrôler tous les électroniques qui l’entourent. Que ce soit la télévision, son ordinateur, les lumières ou même une simple micro-onde, Ben peut les ouvrir, les fermer, en faire ce qu’il veut. Bon, ce n’est pas le pouvoir le plus puissant ou digne d’un champ de guerre, mais il le contrôle très bien. Quoi que ce n’est pas très difficile à contrôlé.

HISTOIRE
Les flammes. La fumée. Les cendres descendant du ciel. Un petit homme bien assis dans une voiture regardant les gens crier et pleurer à travers la fenêtre. On l’a laissé seul. En fait, c’est ce que les policiers croyaient, puisque le petit refusait de parler. Ce garçon, c’était moi. Je n’avais que 7 ans, mais je me souviens. Oh oui, je me souviens et j’aimerais si bien oublier. Repartons du début.

Comment commencer ? Homme rencontre femme, femme tombe amoureuse de l’homme, ils se marient sur un coup de tête et un petit cadeau leur tombe du ciel. Une belle petite fille aux cheveux dorés, comme sa mère et de beaux grands yeux noisette comme son père. Vous l’avez sûrement devinez. Je parle de ma famille. Ma famille qui était si parfaite avant mon arrivé. Filip Jones, un mutant puissant dotant du pouvoir de la force surhumaine. Un vrai héro aux yeux de ses enfants. Sa femme, Jessica Ryan dotant du pouvoir de pyrokinésie, pouvant créer des flammes aussi grande qu’un édifice à New-York. Finalement, leur prodige. Ma grande sœur, Jennifer Jones. Elle eut la chance d’avoir le pouvoir de la télékinésie. Elle sut contrôler son pouvoir dès l’âge de 7 ans. Elle était l’une des meilleures mutantes de son âge.

Ce fut le 13 avril 1995 que j’arrivai dans le décor. Je n’étais pas prévu, mais mes parents ne savaient pas comment fêté leurs vols de banque de d’autres manières plus décente. Je suis donc né 10 ans après ma sœur. Elle n’était pas trop heureuse à l’idée d’avoir un petit frère, mais n’en fut pas tout un plat. En fait… Jusqu’à ce que l’attention soit toujours tournée vers moi.

« Enfin un homme dans la famille Jones ! Il sera fort comme son père ! » S’écriait souvent mon père. « Et rusé comme sa mère !» ajouta toujours ma mère.

Pour être rusé, je l’étais vraiment. Dès l’âge de 2 ans, je savais comment contourner  l’autorité de mes parents en utilisant mes petits charmes de bambin. Ma sœur me regardait avec dédain lorsque mes parents me pinçaient les joues. J’étais devenu le nouveau favori de la famille. Un mutant sang pur qui allait prendre la relève de la famille lorsque ceux-ci ne pourront plus se battre.  

Je tapais enfin mes 5 ans ! Cette fête était la plus attendu chez les Jones. Plus important que le sweet-sixteen ou encore ma fête d’adulte à 21 ans. Une grande fête fut organisée en mon honneur. Toute la famille y était présente, plus mes amis ! Même les collègues à mes parents y étaient. Tous tentaient de deviner ce qu’allait être mon pouvoir. Aussi puissant que ma sœur ou même plus ? Avoir des parents de sang pur me donnait 99% de chances à avoir un très bel avenir dans le monde des mutants.

Malheureusement pour eux, mon pouvoir ne se vit pas avant l’âge de 6 ans. En fait, je l’avais utilisé depuis que j’avais soufflé mes 5 bougis, mais mes parents s’attendaient à quelque chose de gros, d’extraordinaire, alors que mon pouvoir était là, sous leur nez. Cependant, il était trop banal pour qu’il ne puisse le remarquer. En effet, je pouvais étrangement contrôler tout ce qui était branché à une prise électrique ou ce qui contenait des batteries. Ma sœur fut celle qui le réalisa lorsqu’elle voulut changer de poste de télévision et je le fis sans même bouger d’un poil. Elle se fit un plaisir de l’annoncer à mes parents qui réagirent mal. Je fus le 1% qu’ils craignaient. Un moins que rien. J’étais devenu le mouton noir de la famille et même eux ne me protégeait plus contre le monde extérieur.

Puis, nous revenons là où je vous ai laissé. Mes parents étaient partis voler une banque avec l’aide de ma sœur qui avait maintenant 17 ans. Malheureusement pour eux, cela ne tourna pas comme prévu. En une seule seconde, la terre vibra et des flammes s’éprirent de l’édifice. Une bombe avait été placée à l’intérieur, tuant toutes personnes présentent à l’intérieur ou tout près sur les trottoirs. Heureusement pour moi, la voiture de mes parents était placée à l’autre extrémité de la rue. J’ai pu voir cet horrible spectacle sans même être blessé. Des policiers me trouvèrent seul dans l’arrière de la voiture, me posèrent des questions que je ne sus répondre à ce moment-là. Je n’avais que 7 ans, tout de même !

Je grandis donc sans mes parents. Le seul souvenir que j’avais d’eux était qu’il avait explosé à l’intérieur d’une banque. Étrangement, cela ne me rendait nullement triste. Je ne les avais jamais vraiment aimés de toute façon. Je grandis dans un orphelinat à New-York, là où je développai une passion pour l’art. La photographie, le dessin et la musique était mes trois points forts. Ils étaient aussi une façon de m’échapper. En effet, plusieurs me trouvait étrange, donc ils en profitaient pour rire de moi et me bousculer. Je me faisais intimider à chaque jour et malheureusement, il n’y avait rien que je puisse faire. Je n’avais pas la super force de mon père, ni la télékinésie de ma sœur. Ce n’est pas les circuits électriques qui allaient me sauver d’une situation merdeuse.

À l’âge de 18 ans, je sortis enfin de l’orphelinat. Je cohabitais avec mon ami Alex, un mutant tout comme moi. Il avait l’habileté de contrôler l’eau. Beaucoup plus cool que moi. C’est grâce à lui que ma vie changea. Il me présenta à un homme plus vieux que nous qui nous parlait de cette école qu’il souhaitait bâtir. ADN-Nima. Une école où tous les mutants souhaitant le bien et la paix dans le monde se retrouvent. Il nous disait toujours qu’ensemble, nous construirons un monde meilleur. Fasciné par ses mots, je me suis laissé embarquer. Petit à petit, le groupe devint de plus en plus grand. Rapidement, avec les années, nous étions une vingtaine.

Malheureusement, les élèves n’étaient pas mieux que les orphelins. Ils aimaient me bagarrer, se montrer supérieur à moi avec leur pouvoirs puissants. Je me rappellerai toujours de la fois où j’ai poussé un cri dans la salle d’entraînement. Un cri si fort que tous les lumières ont explosés. Les élèves étaient terrifiés. Ils me traitaient de tous les noms. Bizarre, moins que rien, serpent. Le mot serpent revenait souvent. On me disait que j’étais aussi malicieux que ce reptile. Pourtant, ce surnom me collait à la peau. Je l’aimais. J’ai donc dit à Jonah Lane, le directeur d’ADN-Nima, que je choisi Serpent comme nom de mutant. Confus, il me demanda pourquoi.

«Car je suis rusé comme un serpent. De plus, celui-ci change de peau… Tout comme moi.»

Cette année-là, j’ai demandé à une camarade de changer mes cheveux blonds en noir. Grace à son pouvoir, elle put changer la couleur de mes cheveux de façon permanente. Je voulais un look plus sombre et fut assez satisfait du résultat. Prochaine étape… Trouver un moyen de devenir plus puissant que tout le monde.


Derrière l'écran

Pseudonyme : Jojo
Âge : 23

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Benjamin Jones | Everything I touch will die

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» l'étrange destin de Benjamin Button
» Benjamin Franklin
» Ocelot - Benjamin
» avis couche mommy's touch
» vend ipod touch neuf 64g noir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Incompris :: Avant de commencer :: Espace personnage :: Présentations :: Présentations validées-