Partagez | .
 

 Philippa Moreno

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippa Moreno
avatarProfilMessages : 14
Date d'inscription : 26/09/2018
Les Incompris
Les Incompris
MessageSujet: Philippa Moreno   Mer 26 Sep - 13:14

Philippa Moreno


26 ans ▬ Latine ▬ Bisexuelle ▬ Couturière ▬ Incompris ▬ Illusionniste ▬ ft. Natalia Castellar Calvani


My sideMutant ou pas ?
5 lignes minimum


Il est difficile parfois de trouver le vrai du faux, qu’est-ce qui est réelle et qu’est-ce qui ne l’est pas. Philippa détient un pouvoir qui provoque des hallucinations chez autruis. Elle peut facilement vous faire croire qu’un immense ravin vous sépare d’elle et qu’il vous faudra sauter pour la rejoindre. Alors qu’en réalité le sol est bien présent. Son pouvoir peut atteindre une à plusieurs personnes à la fois. Du coup, soit vous avez l’air fou tout seul ou en groupe. Philippa a également découvert une autre facette de son pouvoir, mais qui lui prend beaucoup d’énergie, celle de former une boucle paradoxale. Par exemple, vous montez les escaliers du premier étage, puis arrivez au deuxième étage vous réalisez que vous êtes toujours au premier étage. Un autre exemple: un couloir infini. Quel atroce idée de bloquer l’esprit de quelqu’un dans ce genre de boucle.




I amCaractère
15 lignes minimum


L’habit ne fais pas le moine comme on dit. Douce, attentionnée et amical, Philippa Moreno est la gentilesse à l’état pur, aux yeux de sa mère naturellement et de tous ceux qu’elle fréquente au conservatoire de musique. Mais, la nuit c’est une rebelle aux actions démesurés, intrépide et féroce. Autant que cela soit déboussolant pour elle de mener une double vie, Philippa refuse de changer, et avec raison. Leader de son groupe de délinquants, elle tente toujours de faire passer un message par des moyens peu commode et cela va de pire en pire quand justice n’a pas été promis. Une personne intense et orguilleuse mais une personne tout aussi charmante et spontanée. Le point commun entre ses deux personnalitées c’est sans aucun doute le coeur. Pour sa familles, ses amis et sa petite communauté elle sera toujours là pour les soutenir, pour les défendres et ne cherche qu’a avoir justice. Si prend-t-elle bien? Non, pas toujours et elle le sait très bien. Mais, comme il a déjà été dit, il y a raison à ses agissements, elle aura beau vouloir frapper plus fort, la douleur ne part jamais.




I wasHistoire
40 lignes minimum

Philippa est le premier enfants de la famille Moreno, une enfant très facile à élever. On pouvait compter sur une main les caprices de la petite. En grandissant, Philippa démontrait beaucoup d’intérêt pour la musique, de tous les genres mais spécifiquement du classique. Elle commença des cours de violoncelle dès l’âge de 4 ans. C’était une enfant prodige, ça l’était pour les Moreno.

Le temps des bancs d’école arriva. Philippa s’adapta facilement aux autres enfants malgré que pour l’instant elle était enfant unique. Même si tout va bien, on a tous une personne qui nous aime un peu moins comme la petite Kelly qui n’aimait pas toute l’attention qu’on donnait à Philippa. À la cantine, Kelly se mit à embêter celle-ci ainsi que ses amis. Alors que Kelly alla avaler une bonne portion de son poudding au chocolat, son dessert ce transforma en amas de terre et de petits verres de terres y gigotaient. Kelly ne le remarqua que trop tard avant de mettre la cuillère a sa bouche. Quand Philippa lui fit remarquer en lui demanda comment était son pudding, sa victime cracha partout sur la table à dîner. Les intervenantes ne la trouvèrent pas drôle. Mais quand Kelly expliqua la situation, le pudding était revenu pudding. Étrange… Après cet épisode, les parents de la brunette pouvait vraiment affirmer la présence d’un pouvoir. Un soir, quand madame Moreno descendit au sous-sol chercher sa fille pour le dîner, elle découvrit avec catastrophe la pièce inonder. Philippa était là et jouait dans l’eau. En panique, sa mère monta chercher son mari. Quand ils redescendirent, tout était nickel. Aucune trace d’eau sur le plancher. Philippa se senti coupable.

« Je voulais jouer à la petite sirène, mais tu ne semblais pas aimer, maman. » Avait-elle dit.

Philippa provoquait des hallucinations, des illusions. Les choses sont bien ce qu’elles sont mais pas aux yeux de ses victimes. Les Moreno aimaient tendrement leur fille, jamais ils ne l’ont repoussés par sa différence et l’ont élevé comme une enfant normale.

Bien des années passèrent, Philippa s’inscrivaient chaque année au conservatoire de musique de l’État pour perfectionner son art. Elle était l’aînée de deux petits frères, tous deux sans pouvoir. La famille s’agrandissait mais un jour elle perdit un membre. Le père souffrait d’une maladie complexe. Les médicaments qui lui ont été prescrits contenant un ingrédient qui aggrava sa santé et l’avait approché de son lit de mort plus tôt que prévu. Philippa accusait le personnel de l’hôpital de leur faute. Cette histoire fût amener en cours, mais les Moreno perdirent la cause. La nuit même de leur défaite, Philippa s’était introduit à l’hôpital et avait tagguer les murs du mot « meurtriers » en rouge vif. Tout de suite la jeune fille fût accusé, mais n’ayant aucune preuve, on l’a relâcha aussitot. Ceci dit, cette adrénaline, ce sentiment de devoir accompli, d’avoir transmis un message imprégna Philippa jusque dans ses os. Elle goûta au plaisir de la vie nocturne. Avec le temps, elle créa un petit groupe de délinquant ayant les mêmes ambitions qu’elle.  Ils firent des coup bas ici et là, certains ce faisait attraper d’autre se sauvaient de justesse. Quand les détectives s’en mêlaient s’était plus chaud bouillant. La mère de Philippa, maintenant veuve, ouvrit un petit commerce familial de couture. Étant mère au foyer autrefois et vivait ses enfants avec le salaire de son défunt mari, elle n'eut pas le choix de recommencer à travailler. Mère et fille étaient couturières, et son oncle venait leur aider étant un cordonnier de métier (les petits frères étaient trop jeune pour commencer à travailler).

Aujourd’hui, c’est le jour et la nuit pour la jeune femme. Lorsque le soleil se montrait. Philippa sortait son violoncelle et performait. Traînait avec ses copains comme n’importe qui. Et surtout, rendait sa mère fière. Quand la lune était bien haute, elle devenait une battante. Vandalisait les anarqueurs. Et se permettait de désobéir aux règles.




The END.


© Halloween de Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Philippa Moreno

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» burlesqueperformeuse69 parmis vous
» Jean Reno

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Incompris :: Avant de commencer :: Espace personnage :: Présentations :: Présentations validées-